Le Séminaire

Édito du nouveau recteur

Le 1er septembre dernier, Mgr Dominique Rey m’a demandé de prendre la suite de Mgr Jean-Yves Molinas comme recteur du Séminaire de La Castille. Avec la grâce de Dieu et le soutien de mes frères, j’ai dit oui.

J’appartiens en effet à l’Oratoire de St Philippe Néri – un saint italien, grande figure sacerdotale du 16ème siècle, saint de la joie, de l’Esprit Saint et de l’eucharistie. Je suis à Hyères depuis vingt ans maintenant. Il se trouve que je suis également un « enfant du pays », comme on dit, ma famille étant varoise, de Draguignan exactement, et que j’ai fait tout mon séminaire à La Castille dans les années 90 – une maison à laquelle je suis donc très attaché, comme beaucoup d’autres prêtres du Var.

Depuis sa réinauguration en 1983 par Mgr Joseph Madec, le Séminaire de La Castille a toujours été marqué par son ouverture à l’universel, son attachement à l’Eglise de Rome, son accueil de la diversité des charismes et son souci de l’évangélisation. Les communautés nouvelles et anciennes y ont toujours trouvé un bon accueil dans un cadre diocésain fort et intégratif. L’évangélisation est ce qui oriente notre marche et toute la formation. Certains séminaristes viennent des paroisses du diocèse, et leur vocation est née de la vie paroissiale. D’autres sont issus du Renouveau Charismatiques, de mouvements missionnaires comme Anuncio. D’autres appartiennent à des communautés plus traditionnelles. D’autres ont une fibre plus diaconale, attirés par le monde des pauvres et des petits. Toutes les sensibilités sont ici représentées, pour « bâtir ensemble une communion missionnaire » – selon la vision donnée par notre évêque cette année et travaillée par le Conseil diocésain d’Animation Pastorale.

L’Eglise nous a donné ces derniers temps des textes très précieux pour guider la formation des séminaristes comme disciples-missionnaires, configurés au Christ Tête et Pasteur de l’Eglise. Il s’agit de la Ratio Fondamentalis et sa version pour la France, la Ratio Nationalis : des textes que je trouve extrêmement stimulants et encourageants qui demanderont ces prochains mois un réel travail d’appropriation, que nous avons commencé, comme tous les lieux de formation que je connais en France.

Quatre dimensions caractérisent la formation des séminaristes : la formation humaine, la formation spirituelle, la formation intellectuelle et la formation pastorale.

La formation humaine est fondamentale : un bon prêtre est d’abord un bon homme ! Il s’agit de mûrir dans toutes les dimensions de son humanité, dans la connaissance de soi, dans sa capacité relationnelle, par la vie communautaire, la culture, le sport, l’amitiés, la famille, la psychologie, etc.

La formation spirituelle, c’est tout le travail de la grâce : la vie de prière et la liturgie – rythmées par des temps d’oraison, d’adoration, de louange, par les offices et la messe, la lectio divina, la découverte de la vie des saints… et tout un climat spirituel fort pour s’ancrer dans l’amour inconditionnel du Christ, le maître et l’ami principal de nos vies.

La formation intellectuelle est fondée sur la Parole de Dieu et la Tradition de l’Eglise, l’enseignement de St Thomas d’Aquin principalement, mais pas exclusivement. Le corps professoral excellent et divers intervient chaque semaine pour des cours et des moments d’étude personnelle qui permettent de grandir dans la connaissance de Dieu et de la foi. Cette formation concerne également la connaissance des autres religions, des autres communautés chrétiennes et des problématiques actuelles.

La formation pastorale intègre de manière progressive à la fois la pastorale ordinaire d’une paroisse ou d’un diocèse (enfants, pastorale des jeunes, sacrements…) et la transformation pastorale demandée par le pape François, de faire des paroisses de disciples-missionnaires.

Cette année 41 séminaristes résident à La Castille. Merci de prier pour eux, pour les propédeutes, pour les autres séminaristes. Que nous cheminions tous vers la sainteté.

Père Benoît Moradei

Le séminaire a besoin de parrains/marraines

pour soutenir les séminaristes dans leur formation.
En savoir plus

Votre navigateur est obsolète. Merci de le mettre à jour pour visiter ce site correctement. Mettre à jour aujourd'hui !