Pourquoi donner sa vie à Dieu

Témoignage d'Antoine

« Si je pouvais vous partager mon expérience de Dieu, je vous parlerais d’un jour de l’automne 2001, où j’ai fait l’expérience de l’amour de Dieu. J’avais 20 ans, et je venais d’entrer en école de commerce à Rennes après deux années de classe prépa. La foi de mes amis étudiants et la bonté du prêtre avec qui je m’entretenais souvent m’ont mis en chemin. Puis, il y a eu cette seconde précise où le Seigneur m’a transpercé le coeur. J’ai compris que j’étais son fils bien aimé, cela a été le virage de ma vie.

Je vous parlerais aussi d’un jour du printemps 2011, où j’ai compris que le Seigneur m’appelait. Je travaillais dans une entreprise de construction, à Paris puis à Toulon, où j’ai partagé d’excellents moments avec mes collègues. Ils m’ont souvent donné l’occasion de témoigner, comme cette fin de journée dans un bureau avec quatre ou cinq d’entre eux. Je suis rentré chez moi avec une joie immense qui ne me quittait pas. Au petit matin, j’ai compris que cette joie m’indiquait le chemin du sacerdoce… et je l’ai pris !

Si je pouvais vous parler de mon ordination diaconale, je vous parlerais du voeu de célibat pour le royaume des cieux. C’est un voeu pour dire que l’amitié du Seigneur me comble, c’est une offrande pour manifester la bonté du corps et de la création, c’est aussi un témoignage pour vous dire la puissance de la grâce de Dieu.

Et s’il fallait encore compléter cette présentation, je vous dirais que j’ai 36 ans. Je suis né à Bénodet et je suis l’aîné d’une famille de trois enfants. J’aime la mer, partir à l’aventure, jouer au Rugby Club Terre-Promise, méditer la bible et fouler la Terre Sainte.

Après six années au séminaire de la Castille à Toulon, je rentre enfin dans le diocèse du Morbihan, heureux de vous retrouver et de servir notre Eglise !»

Tanguy

Témoignage de Tanguy

Je m’appelle Tanguy Pouliquen. J’ai 28 ans. Breton par mon grand-père, je suis cependant originaire d’Hyères, ma ville natale. C’est dans le milieu paroissial, plus particulièrement celui de mon aumônerie de jeunes, que le désir de devenir prêtre diocésain s’est creusé en moi.

Mon expérience de l’amour de Dieu, à travers la vie donnée de mes aumôniers, m’a dévoilée la bonté du sacerdoce. Oui, c’est une bonne chose d’être prêtre. Je suis entré au séminaire après l’obtention d’une licence d’art du spectacle, option cinéma, à Aix-en-Provence.

J’ai la conviction que seule la suite du Christ Jésus dévoile le sens de la vie. Si la perspective d’entrer au séminaire m’effrayait un peu, j’aurai regretté de ne pas risquer cette aventure. Il y a de quoi penser qu’un tel engagement est folie, mais à qui irions-nous ? J’ai la conviction que seule la suite du Christ Jésus dévoile le sens de la vie. Aujourd’hui, j’aimerais collaborer à la mission confiée à notre évêque : l’évangélisation du Var.

Permettez-moi d’adresser un message aux garçons qui se posent la question du sacerdoce : Viens passer quelques jours parmi nous. Tu verras bien si notre style de vie t’attire. La porte est ouverte.

Témoignage du Père Kleverton

Le 11 Février 2017, à la Cathédrale de Maceió-Al Brésil (mon pays d'origine) le Seigneur par son Eglise m'a fait son prêtre. L' appel à cette vocation particulière à l'intérieur de l'Eglise a éveillé l'ouïe de mon âme le jour de ma première communion. Doucement toute ma vie était de plus en plus attirée par l'autel de Dieu, lieu d'Offrande & Rencontre.
Je suis membre de la Communauté Douce Mère de Dieu, une communauté nouvelle fondée le 29 Août 1989 au Brésil ; par invitation de Mgr Rey nous nous sommes installés dans le Diocèse de Fréjus-Toulon et nous y sommes depuis 10 ans.
Après ma formation initiale et mes premiers engagements au sein de la communauté j'ai été envoyé en France (le Seigneur aime bien les surprises) ; et ici en cette terre bénie et propriété de la Reine du ciel, j'ai été accueilli pour ma formation au séminaire de l'Immaculée Conception au Domaine de la Castille.
Quand je pense à ces années de formation vécues au séminaire, un mot me vient au cœur : MERCI !
Merci à chaque frère séminariste qui dans le temps qui est le nôtre accepte l'aventure d'aimer Dieu plus que tout. Merci à toute l'équipe de formation du Séminaire qui comme d'excellents jardiniers cultivent dans la vie de chaque séminariste les richesses humaines, spirituelles et intellectuelles qui ont été déposées en nous par le Créateur pour correspondre avec générosité à son appel.
Merci à vous, les parrains et marraines, qui par la prière et la générosité de vos cœurs permettrez que le séminaire de l'Immaculée continue à garder ses portes ouvertes pour accueillir, former et offrir de nouveaux prêtres, pour la France et pour le monde.
Quant à moi, je reste en France en tant que prêtre pour l'évangélisation des nouvelles générations.
Que Dieu vous bénisse ! "Stat Crux, dum volvitur orbis"

 

 

Pourquoi se consacrer à Dieu ?

Pourquoi tout quitter pour Lui ? Si vous avez des questions, nous sommes là pour en parler : n’hésitez pas à nous contacter !

Contactez-nous !

Le séminaire a besoin de parrains/marraines

pour soutenir les séminaristes dans leur formation.
Parrainez-les !

Votre navigateur est obsolète. Merci de le mettre à jour pour visiter ce site correctement. Mettre à jour aujourd'hui !