Vie spirituelle

vie-spi« Le plus important dans le chemin vers le sacerdoce et durant toute la vie sacerdotale, c’est la relation personnelle avec Dieu en Jésus Christ. Le prêtre n’est pas l’administrateur d’une quelconque association dont il cherche à maintenir et à augmenter le nombre des membres. Il est le messager de Dieu parmi les hommes. Il veut conduire à Dieu et ainsi faire croître la communion véritable des hommes entre eux. C’est pour cela, chers amis, qu’il est si important que vous appreniez à vivre en contact constant avec Dieu. »

« Lorsque le Seigneur dit : « Priez en tout temps », il ne nous demande pas naturellement de réciter continuellement des prières, mais de ne jamais perdre le contact intérieur avec Dieu. S’exercer à ce contact est le sens de notre prière. C’est pourquoi il est important que la journée commence et s’achève par la prière. » [1]

Une formation vers le sacerdoce sans une vie spirituelle conséquente n’a pas de sens. C’est pourquoi, tous les jours, les séminaristes prient une heure en silence et adorent le Saint Sacrement. D’autre part, l’accent est particulièrement mis sur la qualité de la célébration de la Sainte Messe, mais aussi des offices des laudes et des vêpres. De plus, afin de bien discerner son appel vers le sacerdoce, chaque séminariste partage sa vie intérieure avec un père spirituel. En effet, à son arrivée, un séminariste rencontre des prêtres du séminaire et choisit celui avec lequel il cheminera tout au long de ces années. C’est en témoignant en vérité de sa vie à son père spirituel que le séminariste pourra au mieux discerner son appel.

Enfin, pour rester toujours plus en contact avec notre Seigneur, l’année est parsemée de temps forts spirituels :

- La 2ème semaine de rentrée, en septembre, l’ensemble du Séminaire effectue une retraite en silence au monastère de Lérins. Ce temps très important permet à chaque séminariste de raccorder son cœur à celui du Seigneur, après un été souvent bien chargé pastoralement, et avant une année qui ne le sera pas moins.

- Pour bien se préparer à vivre le cœur de la foi chrétienne, la Passion et la Résurrection du Christ, une retraite de trois jours en silence au Séminaire précède le Triduum Pascal.

- Enfin, pour clôturer l’année et se préparer aux ordinations, les séminaristes plongent dans le silence au cours d’une retraite de trois jours, pour un cœur à cœur avec le Seigneur.

« Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance : c'est ce que Dieu attend de vous dans le Christ Jésus. » (1 Th 5, 16-18)


[1] Benoît XVI, « Lettre aux séminaristes », 18 octobre 2010.

 

Le séminaire a besoin de parrains/marraines

pour soutenir les séminaristes dans leur formation.
Parrainez-les !

Votre navigateur est obsolète. Merci de le mettre à jour pour visiter ce site correctement. Mettre à jour aujourd'hui !