Vie intellectuelle

vie-intellectuelle

« Etudiez avec sérieux ! Mettez à profit les années d’étude ! Vous ne vous en repentirez pas. Certes, souvent la matière des études semble très éloignée de la pratique de la vie chrétienne et du service pastoral. Toutefois il est complètement erroné de poser toujours immédiatement la question pragmatique : est-ce que cela pourra me servir plus tard ? Est-ce-que cela sera d’une utilité pratique, pastorale ? Il ne s’agit pas justement d’apprendre seulement ce qui est évidemment utile, mais de connaître et de comprendre la structure interne de la foi dans sa totalité, pour qu’elle devienne ainsi réponse aux demandes des hommes, lesquels changent du point de vue extérieur de générations en générations, tout en restant au fond les mêmes. » [1]


 

Comme nous l’a dit le pape Benoit XVI, il est bon de mettre à profit ces années d’étude !

Au séminaire de l’Immaculée Conception de la Castille, la formation intellectuelle a toute sa place. Théologie, philosophie, exégèse, histoire de l’Eglise, etc., sont les matières abordées au cours des six années de séminaire, mais aussi, en partie, durant l’année de propédeutique. En effet, avoir une vie chrétienne cohérente implique une formation intellectuelle conséquente. C’est pourquoi chaque jour est rythmé par plusieurs heures de cours et de travail personnel. D’autre part, un accompagnement personnel des séminaristes est réalisé par un tuteur. Cela permet de trouver une aide et un appui pour les divers devoirs et travaux demandés au cours de ces années, mais aussi pour trouver une méthode de travail adaptée à chacun. Enfin, chaque semestre est sanctionné par une semaine de partiels afin d’évaluer le niveau des séminaristes.

« Aimez l’étude de la théologie et poursuivez-la avec une sensibilité attentive pour enraciner la théologie dans la communauté vivante de l’Eglise, laquelle, avec son autorité, n’est pas un pôle opposé à la science théologique, mais son présupposé. Sans l’Eglise qui croit, la théologie cesse d’être elle-même et devient un ensemble de diverses disciplines sans unité intérieure. » [2]

 


[1] Benoît XVI, « Lettre aux séminaristes », 18 octobre 2010.

[2] Ibidem.

Le séminaire a besoin de parrains/marraines

pour soutenir les séminaristes dans leur formation.
Parrainez-les !

Votre navigateur est obsolète. Merci de le mettre à jour pour visiter ce site correctement. Mettre à jour aujourd'hui !