Actualités

Quand notre Dame de Grâces éclaire une vocation

Deux personnes m’ont particulièrement aidé à faire éclore ma vocation : la Petite Thérèse et la Sainte Vierge (il me fallait au moins ça) !

Un certain samedi 2 septembre 2010, alors que je passais pour la première fois quelques jours dans le diocèse en quête de lumières quant à ma vocation sacerdotale, je pars découvrir ce lieu béni qu’est le sanctuaire de Cotignac, sur l’invitation de Mgr Rey.

La veille au soir (1er octobre, date tout sauf anodine), j’avais découvert en dînant chez eux la Fraternité Notre-Dame-de-la-Mission qui avait comme donné une réponse aux désirs profonds que je portais sans y voir très clair ; vous savez, cette sensation de se sentir soudainement « chez soi ».

Partant marcher aux alentours du sanctuaire en récitant mon chapelet afin de confier tout cela à notre Dame de Grâces, voilà qu’elle m’éclaire précisément sur les 3 désirs qui m’habitaient : une vie fraternelle, missionnaire et livrée à la Providence.

Il faudra ensuite une année de propédeutique dans le diocèse pour m’orienter vers une autre destination, la Fraternité Missionnaire Jean-Paul II, lieu du véritable épanouissement de ma vocation.

Merci Marie pour ton intercession !

Charles-Antoine

Le séminaire a besoin de parrains/marraines

pour soutenir les séminaristes dans leur formation.
Parrainez-les !

Votre navigateur est obsolète. Merci de le mettre à jour pour visiter ce site correctement. Mettre à jour aujourd'hui !